FR – Art/Cat

Les petites marques se défendent

Trois questions à Scander Chida, le créateur de la marque dominicaine Los Dueños

 

 

 

 

 

 

 

Quelle est l’incidence des mesures sanitaires prises dans la manufacture Intercigars de Santiago où sont roulés vos cigares ?
Compte tenu des mesures de distanciation qui doivent être appliquées, nous n’avons que 40% du personnel qui travaille actuellement, aussi bien au roulage qu’à l’emballage. Ils portent des masques, des lunettes et doivent se laver les mains toutes les 15 mn. A l’entrée de la manufacture, ils passent par un sas de désinfection (voir photo ci-dessous). La production évidemment est diminuée d’autant. Heureusement, nous avons des stocks qui pour l’instant nous permettent d’éviter d’être en rupture.

A l’entrée de la manufacture, les employés doivent passer par un sas de désinfection

 

Et l’approvisionnement des civettes en France ?
Le principal problème c’est la fermeture des aéroports. J’ai des livraisons qui attendent de partir depuis déjà un mois et demi. Heureusement un relais s’est mis en place par bateau. Un première livraison devrait arriver en France dans dix jours.

En raison des mesures de distanciation, seuls 40% des effectifs sont au travail

 

Allez-vous répercuter les coûts supplémentaires dus à cette crise sur le prix de vos cigares ?
Certainement pas ! D’abord parce qu’il ne s’agit pour nous que d’une perte de deux mois. Ce n’est pas catastrophique. Ensuite parce que nous devons tous être solidaires : producteurs, distributeurs… Nous devons garder la confiance de nos clients. Si nous y arrivons, nous regagnerons plus tard l’argent que nous perdons aujourd’hui. Et puis le cigare, c’est du plaisir, de l’amitié, ce n’est pas que du business.

Propos recueillis par Annie Lorenzo
(Photos : DR)

Vous devriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

Donec accumsan elit. nec nunc ut mattis