Peut-on fumer en mangeant ?

Une interrogation technique ou pratique sur le cigare ? Dans chaque numéro, retrouvez les réponses d’un membre de notre comité de dégustation. Aujourd’hui : cigare et nourriture font-ils bon ménage ?

Alban Cordier

Les fumeurs occasionnels ont souvent envie d’allumer un cigare après un bon repas. Mais après un dîner copieux, vos papilles seront saturées, et ce n’est pas forcément le meilleur moment pour déguster une vitole, a fortiori si vous avez consommé de l’alcool !

Pour le déjeuner, il faut bannir les mets trop épicés (piments, poivre) ou trop délicats (caviar, poissons en général). Personnellement, je fume souvent avec un déjeuner simple (la viande est particulièrement bien adapté, mais les charcuteries, terrines, omelettes ou salades César s’accommodent également très bien d’un cigare) accompagné d’une bière pression ou d’un rouge léger (faiblement tannique). Je choisis, dans ce cas, un cigare que je connais bien et qui ne nécessitera pas que je me concentre sur ses arômes.

Pour le dîner, la pratique prête moins à débat. C’est même l’image d’Épinal : un cigare après un bon repas. Pourquoi pas, à condition d’être en état de savourer ce cigare. Et à condition de ne pas réserver ce plaisir aux après-dîners copieux : vous passeriez alors à côté des subtilités qu’un bon cigare peut offrir. C’est un peu comme accompagner un gâteau au chocolat avec du champagne : cela se fait, mais les œnologues ne le recommandent franchement pas.

Peut-on fumer à jeun ?

Il n’y a aucune raison de se refuser à fumer le matin. Déguster un cigare à jeun ou après un petit déjeuner léger (céréales, café, tartines) est une expérience très riche, car les papilles sont alors parfaitement réceptives. Notez que les dégustations de vins sont le plus souvent organisées en fin de matinée, lorsque les papilles et l’organisme sont en plein éveil.

Le + d’Alban Cordier

Attention toutefois à respecter une règle de base déjà souvent évoquée ici : il est indispensable de bien boire, car l’hydratation est le facteur clé pour éviter toute nausée, bien davantage que la consistance du repas. Les éventuelles préventions qu’il peut y avoir à fumer à jeun tiennent plus de la psychologie ou de l’idée reçue que de la physiologie.

Je suis un adepte du cigare matinal, avec un bon café, pour lancer la journée… et garder en bouche le goût du tabac jusqu’au déjeuner.

Comme pour toute bonne chose, veillez à ne pas faire de votre passion une addiction. Je ne recommande pas de fumer systématiquement à tel ou tel moment de la journée. Surprenez-vous, variez vos plaisirs, vous en découvrirez ainsi de nouveaux. Le cigare n’est pas un faire-valoir, c’est un pur produit de plaisir raffiné, il faut lui donner la chance de s’exprimer dans de bonnes conditions.

Le must : allumer une vitole au petit déjeuner dans un pays de tabac, sous les tropiques, à l’air libre… et poursuivre toute la journée.

 

Vous devriez aimer aussi...

Laisser un commentaire