deux hommes de bien

Un été avec deux hommes de bien

Deux hommes de bien, Arturo Pérez-Riverte, traduit de l’espagnol, (Espagne) par Gabriel Iaculli – 502p. 22,50 au Seuil.

Artur Pérez-Reverte aime la France et Alexandre Dumas et la capitale, ses grisailles et de ses forets disparus. Les lecteurs français le lui rendent bien.Cette fois encore, il en est de même avec ce formidable roman qui figure dans le classement des meilleures ventes.

Une réussite qui doit à l’allant avec lequel l’écrivain carthaginois retrace les aventures picaresques de deux lettrés, le très catholique don Hermógenes Molina et le libre-penseur, don Pedro Zárate au pays des Lumière.

Tous deux sont membres de l’Académie royale d’Espagne. Leur mission ? Rapporter les 28 tomes de l’Encyclopédie à leurs collègues. Brigands, filous, des Pyrénées à la Seine, la route est longue, d’autant que les intolérants de l’académie n’ont pas lésiné sur la surveillance. Arrivés à Paris, une surprise attend les deux hommes de bien.

De la truculence, de l’érudition sans pédanterie et du romanesque, c’est l’assurance de passer l’été en excellente compagnie avec en bouche, comme ses héros, un cigare de choix.

« C’est une drôle d’aventure » dit Vega de Sella, le directeur de l’Académie, comme « il se penche au-dessus de la table, approchant le bout d’un havane de la petite flamme de la bougie qu’a allumée le serveur en apportant le tabac » … commencée de bien jolie façon. Un livre pour gourmet de littérature entre autres choses.

Arthur Pérez-Riverte est né le 25 novembre 1951 à Carthagène en Espagne. C’est un écrivain, scénariste et ancien correspondant de guerre. Son premier grand succès français est « le tableau du maître flamand » paru en 1993 mais c’est la série des « Aventures du capitaine Altatriste » parue entre 1998 et 2002 qui en fera un auteur à succès.

Béatrice Sarrot

Vous devriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

Nullam libero eleifend non felis Praesent ultricies ipsum