La mythique boutique Partagás de La Havane déménage

La Casa del habano la plus visitée de Cuba, au rez-de-chaussée de l’ancienne fabrique Partagás, doit déménager car le bâtiment historique menace de s’effondrer. Elle s’installera bientôt à une nouvelle adresse dans la Vieille Havane, en face du très touristique bar El Floridita.

« Travaux en cours, attention danger » indique désormais un panneau à l’entrée du bâtiment historique de la Fabrique Partagás. Tout en haut de l’édifice aux murs gris bleu et blanc, aux volets en bois et à la façade richement ornée, on peut encore lire « 1845 », date à laquelle la manufacture de la rue Industria dans le quartier de Centro Habana a été fondée.

Mais aujourd’hui ses murs menacent de s’écrouler et le toit s’est d’ailleurs récemment effondré ; le bâtiment est à présent à ciel ouvert et dangereux. La production de cigares a déménagé depuis 2011 dans un bâtiment plus fonctionnel de Centro Habana. Aujourd’hui, c’est au tour de la boutique, qui continuait à fonctionner au rez-de-chaussée du bâtiment, de devoir quitter les lieux. Ce site historique derrière le Capitole est désormais entièrement abandonné par le monde du cigare – et pour une durée indéterminée.

Le toit du bâtiment s’est effondré il y a quelques jours, contraignant la boutique à fermer pour quelques mois

La restauration du bâtiment était prévue de longue date sans que les travaux aient réellement commencés depuis 2011. L’absence de touristes internationaux en raison de la crise du coronavirus permet à Caracol, la chaine de magasins d’Etat à laquelle appartient la Casa del Habano Partagás, d’opérer le déménagement sans trop affecter les ventes.

A l’entrée de la Vieille Havane touristique

La boutique sera désormais installée à l’angle des rues O’Reilly et Bernaza, à l’entrée de la Vieille Havane, en bordure du parc José Marti et de ses vieilles américaines rutilantes, non loin également du palace Manzana Kempinksy et de son fumoir Cohiba Atmosphere.

Fin novembre, la boutique ouvrira à l’angle des rues O’Reilly et Bernaza, face au bar El Floridita

C’est ici, en face du mythique bar El Floridita, berceau du daiquiri où Hemingway avait ses quartiers, que l’on trouvera désormais la nouvelle boutique, entourée de la Casa del ron y tabaco, d’un parc wifi et, à deux pas, du surprenant immeuble Bacardi de style Art déco.

Quelques travaux laissent déjà deviner la préparation des lieux mais il faudra attendre la fin du mois de novembre pour la réouverture de cette Casa del Habano, qui était encore hier la plus fréquentée de l’île.

Une page d’histoire se tourne

Que deviendra le bâtiment historique de la fabrique Partagás que de nombreuses célébrités, comme Gérard Depardieu, Steven Spielberg et Jack Nicholson avaient visités ? La question reste entière. « Ici, à Cuba, on ne sait jamais bien ce qui va se passer et encore moins dans quel délai », regrette une dame qui semble superviser la sécurisation et la fermeture du bâtiment, et qui informe les curieux et passants quant à l’avenir de la boutique.

Les déboires du bâtiment Partagás sont à l’image du défi que représente, pour les autorités cubaines, la réfection et la rénovation des bâtiments du quartier de Centro Habana. La tache est immense. De nombreux édifices et immeubles d’habitations menacent de s’effondrer. Et dans le cas de la « Fábrica de tabacos Partagás » la question est d’autant plus épineuse qu’elle dépend du Bureau de l’Historien de la ville, institution chargée de la restauration des bâtiments historiques qui croule déjà sous les dossiers et travaux de rénovation.

 

Texte et photos : Domitille Piron, correspondante à La Havane (Cuba)

Vous devriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

eget et, Donec leo. justo ut