Macanudo – Art/Cat/accueil (FR)

Los Dueños : « La production va reprendre ce lundi »

Le 26 septembre dernier, un incendie ravageait un bâtiment de la zone franche de Tamboril (Rép. dominicaine) abritant les manufactures William Ventura et Intercigar. Cette dernière roule notamment les cigares Los Dueños de Scander Chida. Aujourd’hui, le Français annonce que la production va reprendre.

 

A combien estimez-vous les pertes dues à l’incendie (cigares déjà roulés, matières premières…) ?

En termes de feuilles de tabac, la manufacture Intercigar qui a brûlé [dans laquelle sont fabriqués les cigares Los Dueños mais aussi d’autres marques, ndlr] a perdu trois années de production, soit l’équivalent de 5 millions de cigares. A cela s’ajoutent les 650 000 cigares roulés qui étaient encore sur place au moment de l’incendie. Pour Los Dueños, ce sont 28 000 cigares qui ont été détruits par les flammes – dont 9 000 qui devaient partir quelques jours plus tard pour la France et 4 000 pour la Suisse – soit environ 6 mois de production. Il faut ajouter à tout cela les bagues, les boîtes, les étiquettes… tout un tas de petites choses qui, additionnées, finissent par faire du chiffre. J’avais notamment stocké sur place des nouvelles boîtes plus travaillées que les précédentes – et donc plus chères – et surtout un nouveau module que je comptais dévoiler en 2023.

 

Comment vous êtes-vous réorganisé ? Avez-vous trouvé un local pour reprendre la production ? 

Nous avons maintenu les salaires des 140 employés de la manufacture, même s’ils n’ont pas pu travailler depuis l’incendie. Après quelques recherches, nous avons pu trouver un nouvel endroit pour recommencer la production ; il n’est pas situé en zone franche mais nous avons réussi à le faire reconnaître comme zone franche provisoire par les autorités dominicaines. La production va donc recommencer ce lundi 31 octobre. Je pense que nous allons rester sur ce site provisoire pendant sept ou huit mois, voire peut-être un an le temps de reconstruire la manufacture d’origine. Nous avons dû évidemment tout racheter : tables, chaises, moules, presses, chavetas… Et surtout 400 000 dollars de feuilles de tabac qui vont nous permettre de relancer la production. Pour l’instant, on va se concentrer sur les modules Los Dueños classiques : Robusto, Torpedo, Toro.

 

L’enquête sur les causes de l’incendie a-t-elle progressé ?

Pas vraiment. Les pompiers nous ont dit que l’incendie avait été provoqué par un court-circuit électrique mais ça me laisse perplexe : un court-circuit où ? Pourquoi ? On n’en sait pas beaucoup plus et on n’en saura sans doute jamais plus, d’autant que le bureau dans lequel se trouvait le disque dur qui stockait les images de vidéosurveillance a lui aussi été entièrement détruit dans l’incendie. Les assurances finiront peut-être par prendre en charge une partie du préjudice, mais quand ? Avec Maurice Koks [président d’Intercigar], on se dit qu’on verra ça plus tard ; l’important était de pouvoir reprendre la production.

 

Envisagez-vous d’augmenter les prix de vos cigares ?

Pour l’instant non. J’ai reçu beaucoup de messages d’amateurs promettant qu’ils achèteraient les prochaines livraisons par solidarité. J’en profite pour remercier chaleureusement tous ceux qui m’ont fait part de leur soutien. Ça me va droit au cœur.

 

Propos recueillis par Laurent Mimouni

Vous devriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

elit. fringilla mattis luctus Praesent id, Lorem