Davidoff Brooklyn

Davidoff s’encanaille à Brooklyn

En septembre, Davidoff inaugurait sa nouvelle enseigne new-yorkaise lors d’une soirée mettant à l’honneur L’édition des chefs, un cigare de luxe conçu en collaboration avec cinq cuisiniers étoilés. Un régal.

Par Guillaume Renouard

Davidoff a officiellement annoncé l’inauguration de sa nouvelle boutique new-yorkaise, discrètement ouverte au printemps dernier. Elle se situe dans le quartier bien bohème de Williamsburg, à Brooklyn, où se côtoient restaurants gastronomiques, galeries d’art, boutiques branchées et bars servant de la bière de microbrasseries. Lancée en collaboration avec Boris Grossman, le propriétaire de Matador Cigars, une chaîne de civettes de l’état de New York, elle vient s’ajouter aux trois enseignes que Davidoff possède déjà à Manhattan. Les aficionados new-yorkais peuvent s’y procurer toute une gamme d’accessoires de luxe dont la célèbre enseigne genevoise a le secret, étuis en cuirs rares et autres coupe-cigares en acier chromé, mais aussi un large choix de cigares hauts de gamme. Parmi les marques disponibles, citons Davidoff, bien sûr, mais aussi AVO, lancée par le musicien et aficionado Avo Uvezian, Arturo Fuente, la célèbre enseigne dominicaine, Cusano, The Griffin’s ou encore Camacho. Exposés dans un humidor au design chic et épuré, avec de véritables feuilles de tabac pendues au plafond, les cigares peuvent être savourés sur place, dans un large et confortable fumoir équipé d’écrans de télévision.

Cigares et gastronomie

Le 14 septembre dernier, un événement était organisé pour fêter à la fois l’inauguration de la boutique et le lancement de L’édition des chefs, un cigare de luxe conçu en collaboration avec cinq cuisiniers étoilés pour les cinquante ans de Davidoff. Spécialement pensé pour accompagner un repas gastronomique, il constitue une petite escapade culinaire à lui tout seul. Le cigare démarre ainsi avec des notes de cuir, de poivre et de réglisse, pour passer ensuite sur des arômes de café et de chocolat, avant de finir par des saveurs mêlant eucalyptus et cumin. Il s’agit d’une édition ultra limitée, puisque 5 000 boîtes seulement sont disponibles dans le monde entier. Les aficionados présents le 14 septembre dernier ont pu en apprendre davantage sur le processus de confection de ce cigare d’exception, tout en savourant cocktails et mets raffinés, lors d’une soirée animée par le maître-rouleur Henke Kelner.

Davidoff fête ses cinquante ans

« Nous sommes ravis d’annoncer ce partenariat entre Davidoff et Boris Grossman de Matador Cigars », a déclaré Richard Krutick, vice president of marketing & retail chez Davidoff. « Fervent soutien de Davidoff depuis des années, il est passé maître dans l’art de fournir un environnement et une expérience hors pair au client. Nous sommes également heureux d’étendre nos opérations à Brooklyn, à côté du célèbre Steakhouse de Peter Luger, et de graver ainsi dans le marbre l’investissement de Davidoff et de Boris Grossman dans la vie new-yorkaise. » En plus de L’édition des chefs, Davidoff, pour fêter sa cinquantième bougie, multiplie les sorties exclusives qui raviront les aficionados, dont une série d’humidors hauts de gamme, baptisée Les caves du monde, ou encore une résurrection temporaire de son cigare Diademas Finas, lancé en 2006 pour commémorer ce qui aurait été le centième anniversaire de Zino Davidoff, le créateur de la marque. Enfin, un cigare en édition limitée est également lancé pour fêter l’année du cochon dans le calendrier chinois.

Vous devriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

nec felis risus. Praesent Donec ut justo fringilla at