Havanes hors-série : comment s’y retrouver ?

Chaque année quelques havanes particulièrement élaborés sortent des manufactures cubaines : vintages, millésimés, éditions limitées ou exclusives. Ils sont généralement disponibles en France l’année qui suit leur lancement. Comment les reconnaître ?

 

A comme Añejados

  • Les Añejados sont des vintages. Des vitoles roulées et baguées, qui ont ensuite mûri dans leur boîte pendant au moins cinq ans.
  • Chaque boîte mentionne, au dos, le mois et l’année de fabrication.
  • Les formats sont inédits dans leur marque.
  • L’année de leur mise en vente, ces havanes sont vérifiés un à un avant que le contrôleur de qualité appose, à côté de la date de fabrication, le sceau revisado (« révisé »), visa définitif pour la commercialisation. Les boîtes sont alors habillées de leurs étiquettes habituelles.

 

EL comme Editions Limitées

  • Les Éditions limitées sont des fabrications annuelles de prestige.
  • Elles sont élaborées chaque année en quantité limitée – de 500 000 à un million d’exemplaires.
  • Elles n’existent que dans les marques les plus prestigieuses, celles qui sont vendues dans le monde entier (USA excepté) : Cohiba, Montecristo, Partagas, Hoyo de Monterrey, Romeo y Julieta, H. Upmann.
  • Elles présentent un format inédit dans leur marque.
  • Elles se composent de feuilles de cape et de tripe vieillies au moins deux ans.
  • Elles portent une double bague dorée portant la mention edicion limitada suivie de l’année de mise en boîte.
  • Telles des VIP, les Éditions limitées ont droit aux meilleurs égards à Cuba.  On laisse les feuilles vieillir dans des entrepôts sans lumière, dont l’humidité à 75, 80 % est régulièrement contrôlée et où la température est constante, à 25, 26°C. Tous les quinze jours, on aère.

 

ER comme Editions Régionales

  • Les Éditions régionales sont des fabrications exclusives destinées à un seul pays.
  • Elles sont élaborées à la demande de l’un des 48 distributeurs de havanes dans le monde et demeurent une exclusivité du pays pour lequel elles ont été fabriquées pendant deux ans.
  • En théorie, elles peuvent être ensuite reprises sur un autre marché – toujours pour deux ans –, intégrer le catalogue ou… disparaître. Pour l’instant, très peu de havanes régionaux ont été repris dans d’autres pays et aucun n’a accédé au catalogue.
  • Elles présentent un format inédit dans leur marque.
  • Elles visent à faire revivre des labels ou des modules historiques ou menacés de disparition.
  • Elles font l’objet d’une production minimum de dix mille pièces.
  • Elles arborent une double bague rouge portant la mention exclusivo suivie du nom du pays où elles sont distribuées.

 

GR comme Gran Reserva

  • Les Gran Reserva sont des havanes millésimés. Les feuilles de cape, sous-cape et tripe ont vieilli cinq ans avant d’être roulées.
  • Il s’agit toujours de modules prestigieux du catalogue des habanos.
  • La production est de cinq mille coffrets de quinze vitoles.
  • Les Gran Reserva sont dotés d’une double bague noir et or     portant les initiales GR.
  • Sur le coffret numéroté laqué noir et or, figure la date de la récolte des feuilles (cosecha)

 

R comme Reserva

 

  • Les Reserva sont aussi des havanes millésimés. Les feuilles de cape, sous-cape et tripe ont vieilli trois ans avant d’être roulées.
  • La production est de cinq mille coffrets de vingt vitoles.
  • Les Reserva sont ornés d’une double bague noir et argent portant deux lettres R.
  • Sur le coffret numéroté laqué noir et argent, figure la date de la récolte des feuilles (cosecha)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous devriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

libero vulputate, felis tempus pulvinar felis lectus