Jean-Luc Godard : derrière la fumée du cigare

Mort à 91 ans (par suicide assisté), Jean-Luc Godard était « un des plus grands cinéastes de tous les temps » selon les mots du journal Le Monde. Il était aussi un grand amateur de cigares.

Les portraits de lui fumant un havane sont légion mais, contrairement à d’autres personnalités qui en font un emblème (on les reconnaît sur les photos car le cigare est toujours à peine entamé), Jean Luc Godard les dégustait jusqu’au bout. 

On peut être sûr que ce génie de l’image ne fumait pas pour imiter ou rivaliser avec les pontes du milieu hollywoodien car il les abhorrait.

Dans son film Prénom Carmen (1983), une transposition osée de l’opéra de Georges Bizet sur un livret de Prosper Mérimée, il circule toujours fumant, d’une chambre d’hôpital à un grand hôtel, dans le rôle d’un oncle « perché ». Carmen était, rappelons le, une cigarière…

La légende de Godard existait déjà de son vivant, dans ses œuvres non-conformistes, et la fumée qui cachait volontairement son visage était une sorte de pied de nez  au monde dont il était si critique. Un double plaisir.

Louis Mesplé

Crédit photo : Richard Dumas/Vu pour Libération

Vous devriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

Curabitur commodo libero fringilla sed Sed